Dans La Presse

Dans son exposé, M. Corm a passé tout d’abord en revue l’historique du Liban depuis sa création comme État tampon jusqu’à nos jours suivi d’une analyse de la situation économique libanaise.

1- Historiquement : Le Liban, un État tampon
    Dans le vieux Liban, druzo-maronite, pendant le règne de Béchir II le Liban avait connu une grande expansion.  L’Église maronite avait largement alphabétisé la région ; l’agriculture en terrasses avait été lancée ; le peuple était massivement issu du monde rural.
    En 1840, des ambitions étrangères contradictoires ont donné naissance à 100 ans de tutelle coloniale : à la suite des massacres des maronites par les druzes de 1840 à 1860, les grandes puissances de l'époque (la France, le Royaume-Uni, l'Autriche-Hongrie, la Russie, la Prusse) obligent l'Empire ottoman à créer une province (mutasarrifiya) autonome du Mont-Liban en 1861.
    En 1921, la naissance du Liban moderne est due aux rivalités entre puissances européennes, notamment les forces franco-anglaises ; les régimes successifs sont issus de cette même rivalité.
    La Constitution de 1926 : citoyens égaux en droits mais une grande inégalité se manifeste entre les Libanais.
    En 1936, le haut commissionnaire français préconise : Le règlement de droit commun doit être civil.  
    1989, Accord de TAEF défini par la tutelle américo-syro-séoudienne
    L’État d’Israel est une menace grave. Disparition de Hariri suite à la rupture de l’accord syro-américain en 2005
    L’État est surendetté ; de nouveaux impôts seraient nécessaires ?

 

 

Afficher toute la conférence