Dans La Presse

 

Je me présente, May El Khalil épouse de Fayçal El Khalil ; j’ai 4 enfants et cinq petits-enfants.
Ma profession actuelle : Présidente de l’Association du Marathon de Beyrouth.

Notre principe de base est de transformer le désespoir en espoir, les sentiments de peur et d’hésitation en sentiments de paix et d’assurance. Notre but est de former des héros parmi les petits et les grands. Nous souhaitons éloigner nos enfants du monde de la drogue et d’autres fléaux qui minent notre société.

Je saisis cette occasion pour saluer Ghassan Hajjar (ADG) qui est un des entraîneurs de notre programme ‘542-Marathon’. Ce programme consiste à préparer les jeunes et les adultes pour l’épreuve du Marathon. Mme El Khalil a résumé le résultat attendu en quelques mots : From Zero to Hero (de zéro à héros).

Plusieurs programmes ont été établis :
     Un programme pour les enfants : ‘My Right To Run’.  Ce programme a démarré dans les régions et quartiers défavorisés et surpeuplés du pays.
     Un autre programme a été largement adopté par les différents établissements et associations : ‘Adopt a Team’. Les associations parrainent les participants au Marathon afin de couvrir les dépenses incontournables de participation à cet évènement. Elles bénéficient à l’occasion d’une réduction de 25% sur les frais d’enregistrement.
     ‘Blind for Vision’ : Est un programme prévu pour les malvoyants assistés le jour de l’évènement.

Quant au parcours il comprend plusieurs niveaux :
?    1 km : Les Enfants accompagnés des membres de leur famille.
?    5 km : Les Jeunes de 9 à 17 ans (les futurs participants adultes)
?    8 km ; Course de détente (choisie par la majorité des participants)
?    42 km : Les personnes bien entraînées.

Nelson Mandela avait bien dit : « Le sport a la force de changer le monde ».
En effet cet évènement, qui fête cette année ses 17 ans, renforce l’unité nationale. Nous avons obtenu des prix au niveau national et international et ce grâce à la solidarité et la générosité des Libanais.
En 2018, le nombre de participants a atteint 48000, de 109 nationalités différentes, dont 3350 étrangers qui viennent spécialement à Beyrouth pour participer à cet évènement.

C’est un engagement non seulement physique mais largement moral. Un exemple de grande solidarité avec les associations dont le nombre a atteint 210. Nous courrons car nous avons foi en notre pays malgré toute l’instabilité régionale qui nous entoure. Les défis sont immenses mais le miracle libanais continue ; nous courrons ensemble pour notre santé physique et morale.

Je vous rappelle qu’il y a un accord signé entre l’association des clubs Rotary de Beyrouth et le Marathon de Beyrouth depuis 2014. Cet accord consiste à assurer des stations de désaltération et de renforcer la sensibilisation de la société à l’importance de cet évènement : Je vous remercie encore une fois pour vos efforts. D’ailleurs en 2016, la station de désaltération conçue par l’Association Rotary a gagné le premier prix !  

Permettez-moi de saluer une personne ici parmi nous qui m’est très chère de par sa générosité, sa confiance et sa solidarité en tant que Présidente de la section des secours d’urgences de la Croix Rouge Libanaise. Son soutien est sans limite : Rosy Boulos !!

L’impact du Marathon sur l’économie libanaise est impressionnant : 17,3 millions en 2016 ; 19,1 millions en 2017 et 18,5 millions en 2018.
L’impact du Marathon sur les ressources humaines : 1400 opportunités de travail temporaire ont été créées en 2018 et les 234 ONGs qui s’engagent profitent largement de leur participation.

Avant de conclure Mme El Khalil a tenu à remercier notre camarade Mounir Douaidy pour son support inconditionnel.

 





Afficher tle powerpoint