Dans La Presse

 

 

« Chers amis, je n’ai pas l’intention de vous assommer de chiffres ; je souhaite tout d’abord décrire l’état actuel des choses. Vous savez que :

-    La capacité de financement en dollars diminue de plus en plus
-    La dette publique a dépassé 9 à 10% du PIB
-    Une baisse des dépôts et une récession bien ressenties
-    Les infrastructures attendent les financements nécessaires (équipements qui manquent)
-    Difficulté d’opérer des transferts à l’étranger
-    Des problèmes au niveau de la conversion LL /Dollar pour les grosses sommes
-    L’afflux de réfugiés (contexte régional)
-    Le bras de fer entre l’Iran et les E-U / La guerre du Yémen
-    Nos sources traditionnelles (du Golfe et d’Afrique) sont également en difficulté.

Par conséquent, nous sommes dans une situation très délicate et très difficile ; un début de récession.






Afficher toute la conférence