Dans La Presse

« Le Liban est un pays très riche, l’État libanais l’est aussi, mais ses ressources sont mal gérées. L’État possède ainsi de nombreux actifs qui représentent plusieurs fois son niveau d'endettement actuel, en particulier le patrimoine immobilier, l’or, les entreprises publiques, l’eau et les possibilités énergétiques. À la limite, le Liban pourrait se tirer d’affaire sans aucune aide extérieure, pourvu de bien exploiter ses capacités. Pour y parvenir, il faudrait en faire l’inventaire, les mettre en valeur et, en général, les privatiser une fois le pays sorti de la crise, faute de quoi ces actifs seront bradés.

Le Liban n'est pas un pays de seulement 10.452 km² et de 4 millions d’habitants. Il fait 150 millions de km² et plus de 25 millions de Libanais. Le Liban est un ‘pays-monde’. Il a une influence, une force et une économie qui transcende son territoire étroit et ces atouts ne peuvent que se développer car la nation libanaise est l’une des plus mondialisées dans un monde qui le devient chaque jour davantage.

Le CHO - Certificat Hypothécaire Obégi - est un instrument bancaire nouveau qui, grâce à la mobilisation du capital immobilier permet d’apporter un supplément de liquidité et de réduire le coût du capital. Il peut donc jouer un rôle majeur pour redresser l’économie, la dynamiser ensuite et, bien entendu, aider chaque propriétaire immobilier à optimiser son capital.
Ce nouvel instrument bancaire innovateur fonctionne comme un dépôt de garantie immobilière auprès d’une banque.
Il est équivalent à un dépôt en espèces avec une échéance (inférieure à un an) et une rémunération. Comme celui-ci, le risque se limite au cas de faillite de la banque dépositaire. Ce dépôt de garantie permet à la banque d’emprunter plus facilement sur le marché interbancaire et par conséquent de prêter plus aisément. »

Afficher le powerpoint