Dans La Presse


J’ai appris que dans le calendrier des conférences rotariennes, le mois de mai est dédié à la jeunesse. Je vais donc vous donner quelques exemples sur notre expérience avec les jeunes.
Il y a en fait une grande différence entre respecter la diversité et la valoriser ; car nous pouvons respecter tout en gardant l’autre à distance ; or c’est le dialogue qui rapproche. Il faut faire tomber ces murs pour aller vers l’autre et le comprendre. A Adyan, notre phrase-clé est : Donner de l’espace à l’autre en nous.

J’avais fait un travail avec Père Fady Daou sur la théologie de la diversité que nous avons résumé en deux mots : L’hospitalité divine. Dieu embrasse tout le monde.

Nous avons fondé Adyan en 2006. Nous avons été inspirés par les lettres des patriarches catholiques d’Orient (1994) : Ensemble devant Dieu. Les patriarches parlent justement de la solidarité spirituelle : Intégrer l’autre dans nos prières ; comprendre et prendre en considération ses peurs et ses angoisses liées à l’histoire de sa communauté et qui influencent sa perception aujourd’hui. Il est donc important de connaître l’histoire de l’autre et celle de sa communauté et connaître également son entité socio-culturelle.

Nous avons parfois d’excellentes relations intercommunautaires sans toutefois poser des questions, car la religion reste un sujet tabou. Il faut avoir le courage de poser des questions afin d’en savoir plus sur les autres. Et par la même occasion ceci peut corriger beaucoup de préjugés.

Afin de franchir le pas entre le respect passif et la valorisation active de la diversité, nous avons pensé à intégrer cet enseignement dans l’éducation :

     Nous avons commencé par organiser un atelier au collège Notre Dame de Nazareth ; un an plus tard cinq écoles ont accueilli ce genre d’ateliers gérés par des personnes - Pro Bono - formées par Adyan.

     Un an plus tard, l’UNESCO (qui est devenu partenaire avec Adyan) nous a ouvert la porte vers les écoles publiques à travers leur lien avec le ministère de l’Éducation.

     L’année d’après nous avons obtenu un bailleur de fonds (soutien de l’ambassade américaine) jusqu’aujourd’hui : nous sommes présents dans 40 écoles à travers le Liban.
Nous avons établi un programme sur deux ans adressé aux deux classes secondaires de Seconde et de Première. L’enseignement est cette fois-ci intégré au curriculum scolaire (thèmes de la diversité, la citoyenneté, les valeurs de la vie publique, le service communautaire, …).
Le ministère de l’Éducation a inclus par ailleurs le service communautaire dans le curriculum scolaire : 60 heures au cours desquelles les élèves apprennent à penser un projet communautaire et à le mettre en action. Des rencontres interclubs scolaires sont encouragées afin d’élaborer des projets en commun, surtout d’ordre environnemental : par exemple un projet d’éclairage de rue à l’énergie solaire a été réalisé par deux écoles de régions totalement différentes ; ou le remplacement des sacs en plastique par des sacs en papier.
Munis d’outils de travail, les jeunes mettent leurs projets en action avec joie et dynamisme.

     Un nouveau programme a été introduit depuis trois ans dans le curriculum des écoles. Cette fois-ci l’enseignement est adressé aux élèves de 9 ans : La diversité religieuse, la liberté de culte et le respect de la liberté d’être non religieux, le respect de l’identité de l’autre, la curiosité de découvrir l’identité de l’autre, et finalement la sensibilisation des enfants sur toute forme de discrimination.

     Les élèves ont très bien réagi à cet enseignement ; mais dans certaines écoles, les parents étaient concernés quant à l’influence de cet enseignement sur l’identité religieuse de leurs enfants.

     Les élèves ont été soumis à un genre d’exercice qui consiste à poser des questions à l’autre ; ceci révèle souvent certaines erreurs de jugements ; par exemple :
1-    Pourquoi tu n’es pas comme moi ? (Erreur méthodologique)
2-    Idées préconçues. (Pourquoi vous battez vos femmes ?)

Finalement le seul moyen de valoriser la diversité est d’aller vers l’autre et surtout de se montrer curieux.

 

 

 

 

 

Afficher le CV