Madame Alsharabati entame sa conférence à partir du thème : ‘Le Pouvoir arrête le Pouvoir’.
Plusieurs organismes comme l’Inspection Centrale, la Fonction Publique, la Cours des Comptes, le Conseil Supérieur de Discipline… ont un pouvoir de contrôle au sein de l’État mais c’est l’Inspection Centrale qui a le vrai ‘Contre-Pouvoir’.

Quand en 1959, le Président Fouad Chéhab instaure l’Inspection Centrale, il a voulu créer un organisme qui surveille, conseille et développe les structures de l’État et de ses agents.

Notre conférencière poursuit sa présentation avec un PowerPoint clair et précis (Document PDF en pièce jointe). Celui-ci bien que formulé en langue anglaise est doublé par les explications de la conférencière en français.

Madame Alsharabati nous présente alors le but de la création de la plateforme ‘Impact’. Celle-ci a vu le jour car il y avait un problème d’accès à l’information qui a nécessité l’émergence d’un outil digital qui permette de porter cette information vers l’Inspection Centrale.En fait la plateforme ‘Impact’, qui assure un lien d’information entre différents utilisateurs, renforce ainsi la transparence grâce à des données justes et sécurisées.

C’est la première plateforme de gouvernance électronique (e-Governance plateform) au Liban ; elle relie les organismes des administrations centrales ou ‘ministères’, des administrations locales ou ‘municipalités’ et aussi des ONG. Elle comporte donc plusieurs modules qui communiquent entre eux et fournit des données accessibles à tous.

Puis la conférencière décrit les modules les plus importants comme celui de la vaccination contre le Covid dont les informations instantanées transmises sur ‘Impact’ ont servi à intervenir rapidement pour l’enregistrement, l’accès aux doses vaccinales et autres…

Un deuxième exemple du recours à la plateforme Impact est la ‘Carte d’Approvisionnement’ qui a permis de localiser les bénéficiaires et de suivre leurs besoins afin d’assurer une distribution équitable de colis alimentaires ou autres.

Madame Alsharabati énumère une succession d’exemples et montre des graphes qui illustrent bien la richesse des données qui se trouvent sur ‘La plateforme Impact’. De plus, la plateforme sécurisée ne peut être infiltrée et respecte la confidentialité des informations ; un audit est mené par un organisme tiers pour être sûr que le travail se fait suivant les normes internationales de confidentialité. Toutes ces mesures conduisent sur la voie de l’ISO 27001. Quant au financement, il est assuré par une compagnie britannique.

En conclusion, cette plateforme digitale a servi à changer les comportements des acteurs de la scène gouvernementale et à donner des chances d’ouverture aux citoyens. Dans ce ‘real time auditing’, l’inspecteur a pu retrouver sa force et son efficacité.

Lire toute la conférence....